Graisse viscérale : pourquoi l’éliminer ?


Publié le : 19 Sep 2018

éliminer la graisse viscérale

Invisible à l’œil nu, à l’inverse de la graisse sous-cutanée responsable des célèbres poignées d’amour et de la non moins célèbre culotte de cheval, la graisse viscérale doit être activement combattue dès qu’elle est présente en excès. Découvrez pourquoi et comment l’éliminer chez vos patients.

Graisse viscérale : où est-elle localisée exactement ?

La graisse viscérale, dite aussi graisse abdominale, est située en profondeur dans l’abdomen, entre les différents viscères comme le foie, le pancréas et l’estomac. L’excès de graisse abdominale est particulièrement courant chez l’homme. Chez les femmes, les réserves de graisses se concentrent plutôt au niveau des fesses, des cuisses et des hanches, pour des raisons hormonales. Cependant, les femmes peuvent aussi avoir trop de graisse abdominale, en particulier après la ménopause.

 

Comment reconnaître l’excès de graisse viscérale ?

Le taux de graisse abdominale peut être évalué grâce au ratio tour de taille/ tour de hanches. Dans l’idéal, il ne doit pas excéder 0,90 pour l’homme et 0,85 pour la femme. Des analyses de sang sont également utiles : une forte concentration de graisse viscérale est souvent liée à un taux de triglycérides élevé et à de l’hyperglycémie.

 

Eliminer la graisse abdominale : une question de santé avant tout

Certes, l’excès de graisse abdominale peut occasionner des désagréments esthétiques : il favorise notamment la « bedaine » et la « silhouette en pomme ». Mais c’est surtout pour les risques qu’il représente sur la santé qu’il doit être corrigé au plus vite. Pour citer le docteur Drexel, chef du service de médecine interne et cardiologie à l’hôpital autrichien de Feldkirch « la graisse abdominale est plus dangereuse que celle du reste du corps ».

De nombreuses études ont en effet démontré un lien entre l’excès de graisse abdominale et l’apparition de diverses maladies. L’une des plus connues est certainement celle menée par l’équipe du Pr Francisco Lopez-Jimenez de la Mayo Clinic à Rochester. Rendue publique en 2012, elle révèle un taux de décès d’origine cardiovasculaire 2,75 fois plus élevé chez des personnes présentant un IMC normal mais ayant un excès de graisse viscérale par rapport au groupe témoin (IMC et rapport taille/hanche normaux).

En d’autres termes, une concentration trop élevée de graisse abdominale est un important facteur de risques de maladies cardiovasculaires et de décès, même en absence de surpoids. D’autres études ont également démontré que l’excès de graisse viscérale favorise l’apparition du diabète de type 2 et même celle de certains cancers

Comment expliquer la dangerosité de la graisse viscérale ?

Plusieurs mécanismes sont à l’œuvre, tous liés à la très mauvaise localisation de la graisse viscérale. Elle entrave notamment le bon fonctionnement du foie, qui va produire des molécules générant une résistance à l’insuline. A terme, cette dernière peut entraîner l’apparition du diabète…

Les graisses viscérales produisent aussi des substances inflammatoires, pouvant fragiliser les artères et favoriser les pathologies cardio-vasculaires. Elles libèrent également des protéines soutenant la croissance des cellules cancéreuses.


Comment éliminer la graisse abdominale ?

Il existe plusieurs manières de combattre la graisse abdominale de vos patients. Vous pouvez notamment leur conseiller d’augmenter leur consommation de fruits et légumes riches en fibres, tout en limitant les aliments très gras et très sucrés du commerce.

La pratique régulière d’une activité physique est également utile, sachant que les sports d’endurance sont particulièrement efficaces contre la graisse viscérale. Dans une interview pour Ouest-France.fr, le Dr Boris Hansel, spécialiste du métabolisme, recommande de pratiquer « au moins 2 heures 30 par semaine » pour éliminer ce type de graisse.

Autre solution possible : l’utilisation d’un dispositif médical anti-graisse abdominale à votre cabinet, comme le ReduStim. Cet appareil médical de classe IIa, 100% mains libres, s’appuie sur la BioStimology®, une technologie brevetée indolore et non invasive, pour déstocker en douceur les graisses viscérales. Il a également une action sur les graisses sous-cutanées.

 

Essayez le ReduStim

Envie d’essayer le ReduStim pour vous forger votre propre opinion ? Remplissez notre formulaire en ligne : un délégué médical Cosmosoft vous répondra sous 24 h ouvrées.

Nouveau call-to-action

Laisser un commentaire :


© 2018 Markentive